Le chauffage et la climatisation par PAC, performances et économies pour les bâtiments tertiaires

 

Les dispositions de la réglementation thermique RT 2012 imposent de nouveaux standards en matière d’économies d’énergie. Dans ce nouveau contexte de plus en plus exigeant, le rendement de la PAC (qu’il s’agisse de pompe à chaleur air-eau, air-air ou de pompe à chaleur sol-eau), tant en climatisation réversible qu’en chauffage réversible, constituent un véritable atout tant en termes de confort thermique des usagers que de solution de chauffage de bureaux économique.

La performance au service de l’efficacité énergétique

Petit tertiaire, commerces, immeubles de bureaux… De quelques dizaines de collaborateurs répartis sur quelques centaines de mètres carrés jusqu’aux immeubles comportant plusieurs plateaux en open space, Mitsubishi Electric conçoit et met en œuvre des solutions de climatisation de bureau pour chauffer et rafraîchir qui allient performance énergétique et confort thermique.

Un système de chauffage économique

Les groupes extérieurs spécifiques aux bâtiments tertiaires (groupes Y et R2) ont bénéficié d’avancées technologiques leur permettant d’afficher un COP en hausse de 10% en moyenne par rapport à la génération précédente. Selon les besoins, le choix entre une meilleure performance thermique ou un meilleur COP peut être arbitré par télécommande. La charge de liquide frigorifère a été optimisée (-20% en moyenne) et le rendement a été amélioré en charge partielle (+20% en moyenne).

Diffusion : place à la diversité

Côté diffusion, le tertiaire bénéficie d’une très large gamme d’unités intérieures. A chaque configuration particulière de local, il existe une unité intérieure compacte et discrète qui répond exactement aux besoins spécifiques des occupants : salle de réunion, RIE, plateau de bureau en open-space… L’installation de climatisation réversible peut utiliser tous types de diffuseurs : système de chauffage et climatisation gainable pour équiper les plafonds des grands plateaux, diffuseurs muraux ou consoles pour les locaux fermés (bureaux individuels…). La production d’eau chaude sanitaire peut être incluse dans l’installation, en basse température pour les bureaux (eau de sortie à 55°C) ou en haute température pour les équipements de restauration.